Etat d’avancement du projet à 18 mois

PROGRAMME ANR CTESIPHON – 05/09/2014
Christelle JULLIEN, responsable du programme

 

RAPPORT SUR L’ETAT D’AVANCEMENT DES TRAVAUX DES DIFFERENTS CORPUS

  • A- RAPPORT SUR L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS A (MATÉRIAUX SIGILLOGRAPHIQUES)
  • B- RAPPORT SUR L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS B (MATÉRIAUX NUMISMATIQUES)
  • C- RAPPORT SUR L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS C      (TEXTES SYRIAQUES)
  • D- RAPPORT SUR L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS D       (TEXTES GRECS)
  • E- RAPPORT SUR L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS E      (TEXTES PERSANS DU SHAHNAMEH ET DU TARIK E-QOM)
  • F- RAPPORT SUR L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS F          (TEXTE EN MOYEN-PERSE)

ETABLISSEMENT DES BASES DE DONNEES

 

RAPPORTS SUR L’ÉTAT D’AVANCEMENT DES TRAVAUX DES DIFFÉRENTS CORPUS

Nous présentons ici les avancées du projet « Ctesiphon » au 5 septembre 2014 depuis les mois de janvier-mars 2013, date de sa mise en place.

A. RAPPORT SUR DE L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS A
(MATÉRIAUX SIGILLOGRAPHIQUES)

RIKA GYSELEN

À partir des données sigillaires à l’étude pour le programme, Rika Gyselen a entrepris une vaste recherche sur les provinces et les régions de l’empire sassanide. Toutes les données concernant 1) les sceaux des administrations territoriales, 2) les empreintes sur bulles des sceaux des administrations territoriales, 3) les sceaux officiels de hauts fonctionnaires territoriaux, 4) les empreintes sur bulles des sceaux officiels de hauts fonctionnaires territoriaux ont été réunies. Ces informations qui portent sur environ 950 objets ont été présentées dans des tableaux comportant un dessin du sceau ainsi que sa lecture (translittération, transcription et traduction). Ils constituent les index d’un ouvrage consacré aux provinces et régions de l’empire sassanide en cours de rédaction : plusieurs chapitres ont déjà été entièrement réalisés, d’autres le sont en partie, et la publication est prévue pour les prochains mois. L’agrandissement du corpus épigraphique et son étude ont aussi conduit à reprendre quelques études de cas et à confronter l’ensemble de ces données épigraphiques à d’autres types de données, comme par exemple un petit traité de rédaction post-sassanide qui énumère « Les capitales des provinces d’Ērānšahr ». En outre, la collaboration avec des membres du programme ANR qui travaillent sur d’autres types de sources a favorisé certaines approches inhabituelles (publications à venir).

L’un des enjeux de ce programme consiste en la sauvegarde d’un corpus sigillographique mais aussi de bulles rassemblé durant toute sa carrière par l’un des collaborateurs du projet, grâce à sa mise en ligne, soit environ 950 objets. Cette base de données relationnelle est attendue de la communauté scientifique par son originalité puisqu’elle concerne l’administration de l’empire sassanide qui n’a jamais fait l’objet d’une synthèse de ce type : aucune base de données interactive n’existe pour les sceaux et les bulles administratives sassanides. La responsable du Corpus A cherche à la rendre utile non seulement aux spécialistes sigillographes, mais aussi, d’un point de vue interdisciplinaire et comparatif, aux historiens qui ont besoin des données que contient ce corpus.

B. RAPPORT SUR DE L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS B
(MATÉRIAUX NUMISMATIQUES)

NIKOLAUS SCHINDEL

Le corpus numismatique est bien avancé. L’ensemble du matériau a pu être rassemblé. Deux missions de plus de 15 jours, financées sur les crédits de l’ANR, ont été effectuées par Nikolaus Schindel (Académie des sciences de Vienne, en Autriche – ÖAW) pour la réalisation du corpus numismatique qui concerne près de 2200 monnaies inédites, notamment au Cabinet des Médailles à Paris en octobre 2013 (19/10-31/10) et au Münzkabinett du Staatliche Museen zu Berlin en mars-avril 2014 (31/03/2014-10/04/2014). Les analyses se poursuivent et les matériaux sont insérés au fil de l’eau dans une base de type Access.

Grâce aux missions entreprises, le matériau numismatique récolté dans les bibliothèques de Londres, de Berlin, de Vienne en Autriche et de Paris a permis une couverture complète du règne de Husraw Ier. Ces données particulièrement importantes sont pour la première fois réunies ; elles feront l’objet d’une publication originale dans la Sylloge Nummorum Sasanidarum de l’Österreichische Akademie für Wissenschaften (Académie des sciences de Vienne en Autriche) et seront entièrement consultables sur notre base.

C. RAPPORT SUR DE L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS C
(TEXTES SYRIAQUES)

• FLORENCE JULLIEN

Les quatre grands textes traduits pour la première fois du syriaque en français sont l’objet d’un travail de traduction et d’analyse commentée en vue d’une édition critique princeps. Le travail de traduction de l’Histoire du général en chef de Khusro Ier Mār Grigor Pīrān-Gušnasp a été finalisé ; celui concernant le martyre de Mār Yazd-panāh s’est terminé en mars 2014, tandis que la version de l’Histoire du patriarche Mār Abba, de loin la plus longue de l’ensemble, vient de s’achever; l’examen du dernier texte, l’Histoire de Yazdōy, sera achevé durant les prochains mois. Une mission effectuée à la British Library de Londres en novembre 2013 a permis d’établir les textes syriaques, qui ont été minutieusement collationnés avec un manuscrit de la Staatsbibliothek de Berlin. La saisie du syriaque sous Mellel est pour ces quatre textes achevée. L’échéancier des tâches a été respecté.

L’édition critique des trois premiers textes dans le Corpus Scriptorum Christianorum Orientalium de Louvain (Peeters publishers) a été acceptée par le comité scientifique; elle est en cours.

Après un travail d’investigation et de repérage systématique des manuscrits existants pour les quatre grands textes qui constituent ce corpus, leur traduction a été entreprise, finalisée pour deux d’entre eux, en voie d’achèvement pour le troisième, en cours pour le quatrième. Il s’agit de textes syriaques d’une richesse exceptionnelle sur le VIe siècle en Orient : nous disposons à présent, pour la première fois, de la version en français de ces documents essentiels, d’une qualité informative rare pour les données administratives, toponymiques et patronymiques, et pour l’essentiel inédits. Il s’agit aussi de témoignages de premier ordre pour comprendre les enjeux politico-religieux des minorités à cette époque. Notre outil informatique sera innovant en ce qu’il constitue la première base comportant des données extraites des sources syriaques corrélées à d’autres matériaux dans une perspective comparative et transdisciplinaire.

D. RAPPORT SUR DE L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS D
(TEXTES GRECS)

• PHILIP HUYSE

Notre collaborateur travaillant sur le Corpus D s’est engagé dans des responsabilités administratives lourdes et ses engagements ne lui ont pas permis jusqu’à présent de proposer des avancées significatives. Il a conduit un travail d’homogénéisation des graphies toponymiques, patronymiques et administratives en vue du Thesaurus final.

• PAULINE BRINGEL

Pauline Bringel a accepté que soit mise en ligne sa version encore inédite de De Gestis in Perside ; elle a à cet effet rédigé une introduction préliminaire développée. L’ensemble sera mis en ligne dès 2015.

• FLORENCE JULLIEN

Un des textes du Corpus C concerne un document originellement écrit en syriaque dont il ne reste qu’une version en grec. Ce texte a fait l’objet d’une étude poussée pour la préparation du Thesaurus final.

E. RAPPORT SUR DE L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS E
(TEXTES PERSANS DU SHAHNAMEH ET DU TARIK E-QOM)

• FARZANEH ZAREIE

Le dépouillement systématique du Livre des rois de Firdowsī s’est poursuivi en comparant les deux éditions majeures en persan, et leur traduction. Les résultats ont permis de mettre au point la recension d’une centaine d’entrées répertoriées dans la grille référente avec les trois constantes toponymiques, patronymiques et administratives.

• MICHAEL RICHARD JACKSON BONNER

Le travail sur le commentaire et les sources du Šāhnāme est en bonne voie.

• SAMRA AZARNOUCHE

Un autre texte important en persan a été adjoint au programme : le Tarik e-Qom, « L’histoire de Qom », une source historiographique médiévale locale qui comporte des données encore inexploitées sur des personnages de l’époque sassanide en lien avec la région de Qom.

L’apport comparatif des données des textes persans comme le Šāhnāme ou le Tarik e-Qom avec les matériaux sigillographiques mais aussi littéraires syriaques et grecs est primordial car il permet de saisir et de comprendre la pérennité de données anciennes et leur transformation dans l’espace-temps. L’établissement des grilles d’entrées des données de ces textes (toponymes, noms propres, noms de fonctions) sous forme d’échantillons constitue une étape importante pour la constitution de la base.

F. RAPPORT SUR DE L’AVANCEMENT DES TRAVAUX DU CORPUS F

• SAMRA AZARNOUCHE

Un texte en moyen-perse, incontournable pour la période à l’étude, a été ajouté à l’ensemble, intitulé Khosrow Fils de Kawad et un page (Husraw ī Kawādān ud Rēdag-ē). L’étude du texte a donné lieu à une publication en 2013. La version sera mise en ligne sur la base et a fait l’objet d’une introduction spécifique à cette fin. Ce texte est le mieux renseigné sur l’éducation de la noblesse sassanide et sur les mœurs de cour. Il a été soumis à un traitement similaire d’analyse pour les listes toponymiques, patronymiques et administratives. Voir le site: http://www.peeters-leuven.be/boekoverz_print.asp?nr=9326

 

ETABLISSEMENT DES BASES DE DONNEES

Chacun des collaborateurs, outre le travail sur son propre corpus, s’est engagé en même temps dans un travail d’homogénéisation en vue de réaliser une inter-opérabilité de l’ensemble des données pour la base. Les cahiers des charges ont été révisés : complexe pour le Corpus A (sigillographie); plus simplifié pour le Corpus C (textes syriaques), qui sert de modèle référentiel pour les autres bases des matériaux littéraires. Plusieurs réunions des équipes, en coopération avec l’ingénierie, ont été nécessaires pour les finaliser et pour établir des tableaux d’Annexes utilisables par l’ingénieur-informaticien auquel a été confiée l’élaboration de la base. Parallèlement, un important travail a été fourni pour affiner l’affichage et surtout l’organisation de chaque donnée dans l’établissement des bases d’une part, et pour le site internet d’autre part.

Les indices sont en cours de réalisation en vue de structurer l’architecture du Thesaurus final, en lien avec les membres du projet: des tables spécifiques ont été constituées pour homogéniser, dans tous les corpus, les graphies des toponymes, des noms propres, et des fonctions administratives en moyen-perse. Cette longue phase de préparation, de vérification et d’homogénéisation a notamment permis d’instaurer à l’attention de l’ingénieur-informaticien des grilles d’échantillons significatifs pris dans chaque corpus pour effectuer des essais de croisement entre les données. Ces grilles ont été et sont constamment enrichies au fur et à mesure des avancées de chaque collaborateur dans le traitement de ses données – en particulier pour les traductions de textes inédits.

Un étudiant ingénieur-informaticien a effectué un stage de 4 mois dans notre équipe en vue de valider son cursus. Un calendrier des tâches a été planifié en lien avec E. Giraudet et P. Nafii Rejad (ingénierie) pour la durée de son stage, adapté aux étapes d’avancées prévisionnelles des chercheurs. Cet ingénieur-informaticien stagiaire s’est chargé d’élaborer la structure de la base et, dans un second temps, de configurer un site web.  Les logiciels nécessaires ont été installés après tests: Wamp server (phpmyadmin, MySQL, Apache, php), Notepad & Dreamweaver CC (Editeur de code) et Joomla (l’interface du site web); la base de données Ctesiphon pour les Corpus A, B, C et D a été créée, à l’appui de dossiers spécifiques pour les fichiers Excel et les images ; des modifications des fichiers Excel ont été faites. La réalisation du site web est en cours, avec les plateformes d’administration: Création des pages d’insertion d’enregistrements pour chacun des corpus; création des pages cibles pour l’affichage des informations; création du moteur de recherche pour chaque corpus (dont un fonctionnel pour une partie du corpus A). Un dossier a été monté auprès d’Huma-Num pour un accès à leur grille de services, la gestion des applications et la diffusion de nos données.