À propos

Le règne de Khusro Ier Anoshirwan (531-579) est une période-clef pour l’histoire de l’Iran, l’une des plus féconde en documents – pour l’heure peu étudiés et exploités, voire inédits. La complémentarité interdisciplinaire des sources primaires constituées de matériaux monétaires et sigillographiques, et de sources secondaires littéraires (martyrologiques syriaques, grecques et persanes) renouvelle nos connaissances sur ce demi-siècle de mutations grâce à des documents d’une exceptionnelle richesse qui se complètent et s’éclairent mutuellement. Ce carnet souhaite offrir une visibilité des différentes étapes d’avancement du programme ANR « Ctesiphon » et de la constitution de sa base de données. Il contribue par ailleurs à la diffusion des informations et à la mise en valeur des évolutions de cette recherche auprès de la communauté scientifique mais aussi d’un large public de 2013 à 2016.

Une base de données liée à un site web

À partir de chacun des corpus étudiés, nous préparons un Thesaurus permettant de croiser les données communes dans 3 champs déterminés :

  • les toponymes,
  • les noms propres,
  • les fonctions administratives civiles et religieuses.

Chaque corpus aura son espace avec sa base propre ; un moteur de recherche permettra de parcourir de manière transversale l’ensemble des données dans les trois champs.   Chacun des collaborateurs, outre le travail sur son propre corpus, s’est donc engagé en même temps dans un travail d’homogénéisation en vue de réaliser une interopérabilité de l’ensemble des données pour la base. Les cahiers des charges, qui avaient été élaborés au printemps 2013, ont été totalement révisés et réajustés en fonction de nos discussions : complexe pour le Corpus A (sigillographie) – aucune base de données interactive n’existe pour les sceaux et les bulles administratives sassanides – ; plus simplifié pour le Corpus C (textes syriaques) et E (textes en persan).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.