Corpus des sources syriaques

La littérature hagiographique syriaque de l’époque de Khusro Ier est constituée d’un groupe de textes encore inédits, peu accessibles, dont seul le syriaque a été publié à la fin du XIXe siècle. Il s’agit d’un ensemble cohérent contemporain des matériaux sigillographique et numismatique comme du matériau littéraire grec.

3 textes seront publiés prochainement en édition critique dans le Corpus Scriptorum Christianorum Orientalium (Louvain, Peeters publishers) par Florence Jullien:

  • l’Histoire de Mar Abba, catholicos de l’Orient
  • le Martyre de Mar Grigor, général en chef du roi Khusro Ier
  • le Martyre de Mar Yazd-panah, juge et gouverneur.

Concernant la littérature martyrologique syriaque, on peut dire que le VIsiècle marque un tournant dans le processus hagiographique ; la documentation se démarque sensiblement, gagnant en précision : la plupart des rédacteurs de cette période utilisent pour leurs narrations des comptes rendus, et sont parfois eux-mêmes des témoins des faits. Ainsi pour la rédaction de l’histoire de Shirin dans les années 550, on ne peut que constater la maîtrise des informations avancées par l’hagiographe sur le milieu socio-religieux de son époque, et sa connaissance du clergé de la ville de Karka d-Beth-Slokh, ville d’origine de la martyre. La Vie de Mar Grigor fut à l’évidence rédigée à partir des rapports de compagnons du martyr, qui le visitèrent à plusieurs reprises dans sa prison et furent témoins de son martyre.

Il présente une grande qualité d’informations. L’intérêt des Actes des martyrs perses pour notre connaissance du milieu sassanide n’est plus à démontrer : ils constituent un véritable conservatoire de mémoire offrant une richesse de renseignements que nous nous proposons, dans le cadre de ce projet, de relever et d’analyser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.