Corpus des sources épiques et historiographiques iraniennes en persan

Le Shahnameh, épopée persane rédigée par Daqiqi et achevée en 1010 par Firdousi, est une oeuvre littéraire majeure qui nous relate le passé de l’Iran : des vestiges de la mythologie iranienne à la conquête arabe. Ce poème expose l’histoire des dynasties qui se sont succédées en Iran et leurs relations, parfois conflictuelles, avec leurs voisins. La section consacrée à la dynastie Sassanide offre des informations historiques de valeur, corroborées par d’autres sources fiables.

La partie du poème qui traite du règne de Khusro Ier Anoshirwan par exemple demeure le cantique le plus détaillé du Shahnameh mais aussi le récit historique le plus long et le plus complet dont nous disposons aujourd’hui concernant le règne de ce roi.

Ne surestimons-nous pas certaines chroniques grecques contemporaines du règne de Khusro Ier, alors que leurs auteurs étaient clairement hostiles à son règne ? Certes nous disposons de sources arabes antérieures à Firdousi, comme Dinawari et Tabari dont les écrits sont des plus sérieux ; toutefois, la transposition en arabe de concepts et de noms en moyen-iranien pose parfois problème, alors que ces mêmes termes sont bien transcrits en persan. Ainsi est levé le lourd handicap de la transposition d’une langue indo-européenne en langue sémitique. En outre, le Shahnameh constitue le récit le plus détaillé que nous possédons aujourd’hui sur le règne de Khusro ; sans doute parce qu’il s’agit en quelque sorte de l’épopée nationale iranienne, les détails sont plus abondants que dans l’historiographie arabe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.